Accueil / destinations touristiques / La rando pédestre de longue durée, positive pour la santé et l’économie du Québec

La rando pédestre de longue durée, positive pour la santé et l’économie du Québec

Le « Chemin du Québec » est grandiose, mais aussi tout simple. Créer pour les marcheurs du Québec et de l’international, il sera aux bénéfices de la collectivité québécoise et pourra revitaliser des municipalités peu fréquentées par le tourisme. Les études démontrent que la randonnée pédestre de longue durée est en pleine expansion à travers le monde et le Québec pourrait en bénéficier avec des retombées économiques de 50 millions de dollars à moyen terme. Mais pour ça, il faut que les municipalités s’adapte en offrant un hébergement abordable (+/- 20 la nuitée).

Des infrastructures existantes

90% des infrastructures existent déjà (le chemin). Chaque région a déjà un bout du chemin (piste cyclable, sentier en forêt ou chemin de campagne). Reliés ensemble, ils forment le Chemin du Québec. Tout ce qu’il nous manque est un budget de promotion et de visibilité pour faire connaitre ce parcours, ainsi qu’un réseau d’hébergement simple (dortoirs) pour accueillir les marcheurs puisque pour se réaliser, ce chemin doit être

Libre – Autonome – Abordable.

« Une étude menée par l’Adventure Travel Trade Association avec des chercheurs de l’East Carolina University révèle que la principale motivation de voyage des aventuriers est la recherche d’expériences qui transforment leur existence. Les voyages doivent permettre à l’individu de changer, d’évoluer. »

De grandes retombées économiques

De plus en plus de Québécois partent à l’aventure à la marche en Amérique du Sud, en Asie ou en Europe. Et que dire de Compostelle, qui accueille à lui seul 300 000 personnes annuellement. Si le Québec accueillait 10% de cette masse, à 75$ par jour pour 3 semaines, cela représenterait 47 250 000$ pour plusieurs municipalités rarement fréquentées par le tourisme. Avec sa beauté, l’accueil des villageois et sa situation géopolitique favorable, il n’est pas exagéré de croire que le Chemin du Québec pourrait accueillir 100 000 personnes annuellement pour des retombées potentielles conservatrices de 157 500 000 $.

Les chemins de Compostelle ont débuté il y a 1 200 ans en tant que pèlerinage, pour que les chrétiens puissent se recueillir sur le tombeau de l’apôtre Saint-Jacques. Par contre, depuis leur renaissance dans les années 80-90, la majorité des marcheurs les parcourent pour de multiples raisons (moment de réflexion sur soi, voyager autrement, défi physique ou pour vivre sa spiritualité).

Maintenant imaginons notre Chemin du Québec, qui a comme point d’ancrage la métropole avec son aéroport international d’où les marcheurs peuvent commencer leur randonnée, puis traverser le Québec par de multiples régions et terminer au phare de Cap Gaspé, au bord de la mer en Gaspésie (Gaspé signifie : Bout du monde).

Vous êtes intéressez et voulez encourager sa création, abonnez vous au groupe Facebook Chemin du Québec « Compostelle »

On attend votre réaction avec grand plaisir.

Préparer – Former – Inspirer

Plus de détails sur la préparation avec Québec Compostelle sur Facebook et Internet

Québec Compostelle

Une initiative à vocation sociale. Québec Compostelle milite avec une communauté grandissante de marcheurs, pour rendre enfin possible ici au Québec un grand chemin de randonnée pédestre Libre – Autonome – Abordable. Québec Compostelle est aussi l’instigateur d’un regroupement de tous les chemins québécois pour ainsi leur donner une meilleure visibilité. Québec Compostelle offre des ateliers et formations pour la bonne préparation à la randonnée pédestre de longue durée.

http://quebeccompostelle.com/

Avec la chaleureuse collaboration de Myriam Lachance

-Ça marche

x

Voir aussi

La Champagne, une région riche en vignobles et en beaux paysages

Connue pour ses innombrables vignobles et ses balades agréables, la région Champagne est appréciée des ...