Accueil / Moyen de transport / Quelles sont les conditions pour conduire un VTC ?

Quelles sont les conditions pour conduire un VTC ?

Etre conducteur de VTC n’est pas un travail donné à tout le monde. En effet, le conducteur de Véhicule de Transport avec Chauffeur ou VTC doit remplir certaines conditions pour être apte à exercer sa fonction et pour avoir le titre de chauffeur de VTC. Même pour aller postuler dans une entreprise concernant ce domaine, le conducteur doit toujours remplir ces conditions requises.

Aptitudes du conducteur de VTC

Pour pouvoir conduire des personnes ou des clients en VTC, le conducteur doit avoir des aptitudes qu’il peut acquérir avec des années d’expériences, ou grâce à des formations de base qu’il a suivi.  Cette aptitude est alors certifiée par une carte professionnelle qui lui sera d’une grande utilité, afin de pouvoir exercer sa fonction.

 Compétences professionnelles

Tous les professionnels, quelques soient leurs domaines d’activité ont tous des compétences professionnelles qui leurs servent à achever leur travail proprement selon la demande de leurs clients. Le chauffeur de VTC, lui est un professionnel du transport de personne donc, il doit aussi avoir quelques compétences professionnelles comme tous les autres professionnels dans un autre secteur de travail.

En effet, pour pouvoir exercer sa fonction librement, le conducteur est tenu tout d’abord,  d’être titulaire d’un Permis B qui est toujours valable et qui date d’au moins trois ans. Il doit aussi obtenir une attestation d’aptitude physique qui, lui a été délivrée par la préfecture. En plus de cela, il doit également réussir quelques examens de passage qui remplaceront les 250 heures de formations initiales pour être conducteur de VTC. Cependant, il n’est pas obligé de passer ces examens ou de faire ces heures de formation, à condition qu’il soit en possession d’une expérience de chauffeur professionnel de transport de personne, qui a une durée d’au moins un an et cela au cours des dix dernières années.

Ensuite, l’une des conditions requises et obligatoires pour être conducteur de VTC est d’avoir un casier judiciaire vierge. Du coup, les chauffeurs condamnés à des peines de prison d’au moins 6 mois pour certains délits comme le vols ou délit du code de la route n’ont plus le droit d’exercer ce travail.  Cela est également valable pour les conducteurs dont leurs permis ont été retirés pour cause de conduite en état d’ivresse, ou de l’excès de vitesse…

Acquisition de la carte professionnelle

Pour adhérer à une entreprise de VTC et de pouvoir conduire des VTC, les compétences professionnelles du conducteur ne sont pas suffisantes s’il n’est pas en possession d’une carte professionnelle. Il doit alors, impérativement suivre des heures de formation et réussir les différents examens de passage s’il veut avoir une carte professionnelle. Cette carte lui sert surtout à avoir l’autorisation de conduire un VTC et pour postuler dans les entreprises de VTC de comme l’entreprise de VTC du département 78.

Durant ces heures de services, le conducteur doit obligatoirement placer sa carte professionnelle sur le pare-brise de sa voiture ou sur un bon emplacement de manière à ce qu’elle soit bien visible depuis l’extérieure. C’est seulement à la fin de son service qu’il a le droit de la retirer.

Pour acquérir cette carte, il doit alors adresser une lettre écrite au Préfet du département où il va exercer son travail. En effet, seule la préfecture est l’autorité compétente pouvant valider et délivrer cette carte professionnelle. Toutefois, c’est la préfecture du département où le demandeur est domicilié est compétente pour délivrer sa carte professionnelle. Ce qui signifie que s’il se trouve dans le département 78, il doit adresser sa demande à la préfecture du 78 et non dans un autre département.

Une fois que la demande est validée, la carte professionnelle lui sera attribuée au moins trois mois après la demande auprès des autorités. Si le demandeur ne reçoit toujours aucune réponse après ces trois mois, cela implique que sa demande a été refusée, donc il ne sera pas en mesure d’exercer en tant que conducteur de VTC. Cependant, si la carte lui a été délivrée dans les temps, elle sera par la suite valable pendant cinq ans à partir de la date de délivrance. Mais après la cessation d’activité du chauffeur, il doit rendre la carte même si les cinq ans ne sont pas encore épuisés.

Caractéristiques du véhicule

En plus du conducteur, le véhicule de transport doit aussi avoir certaines caractéristiques pour pouvoir circuler dans les rues en tant que VTC.

En premier lieu, le nombre de place pour cette voiture doit être compris entre quatre et neuf places. Elle doit également avoir une durée de vie de moins de six ans exceptée pour les voitures de collection. En effet, une voiture de collection peut tout à fait être utilisée comme une VTC.  Outre, elle doit être dotée d’au moins quatre porte avec une dimension minimale de 4,50m x 1 ; 70m. En dernier lieu, cette voiture doit avoir un moteur d’une puissance de supérieure ou égale à 84 KW

Le conducteur de VTC a des obligations envers la voiture pour permettre à cette dernière de pouvoir sortir dans les rues. Le chauffeur doit se souscrire à une assurance automobile qui est spécialement dédiée au transport de personne. De plus, le conducteur doit aussi soumettre à sa voiture un contrôle technique annuel pour vérifier les éventuelles anomalies et endommagements.

La vignette est aussi une caractéristique qui ne doit être négligée pour un VTC. Heureusement, chaque VTC du département 78 affiche une vignette avec une signalétique : Voiture de Transport avec Chauffeur, des autocollant indiquant le numéro d’inscription de l’entreprise au registre de VTC ainsi que le numéro d’immatriculation du la voiture.

Pour une entreprise de VTC comme celle du 78, ces conditions n’ont point été négligées. En effet, les règlements et toutes les conditions imposés par la loi ont été bien suivis à la lettre pour rassurer ses clients.

 

 

 

 

 

 

x

Voir aussi

Conseils pour choisir son bateau

Pour choisir un bateau qui vous convient, il faudra, en premier lieu, connaître le type ...